Deuxième avis

La décision d'une opération du cerveau ou de la colonne vertébrale n'est pas toujours facile à prendre. Il existe souvent plusieurs méthodes chirurgicales parmi lesquelles il faut choisir, avec des avantages et des risques différents qu'il faut soupeser. Un deuxième avis vous aidera dans le processus de décision et confirmera que votre plan de traitement est conforme à l'état le plus récent de la médecine moderne.

Pourquoi un deuxième avis est-il souvent utile ?

Faut-il vraiment pratiquer une intervention chirurgicale ? Pourquoi exactement cette opération ? À quoi puis-je m'attendre ? Après une discussion avec le médecin traitant, il n'est pas toujours évident de savoir pourquoi une opération est nécessaire ou judicieuse et pour quelle raison une méthode chirurgicale particulière a été choisie. Les patients ressentent souvent le besoin d'en savoir plus sur les risques de l'opération ou sur les alternatives de traitement possibles.

Différents points peuvent varier en fonction du plan de traitement:

  • Technique chirurgicale proposée
    la chirurgie ouverte, la microchirurgie ou la chirurgie endoscopique
  • Choix de la stratégie chirurgicale
    plan mini-invasif, radical ou échelonné
  • Aspects liés à la sécurité
    surveillance peropératoire, évaluation des risques étendue, contrôle fonctionnel pendant l'opération

Les associations de médecins soutiennent expressément la consultation supplémentaire et le désir des patients d'obtenir un deuxième avis. Cette procédure permet de trouver la thérapie optimale pour le patient et d'éviter les erreurs de traitement.

Où les patients doivent-ils demander un deuxième avis ?

Le meilleur endroit est chez un spécialiste expérimenté, car le nombre de cas, l'expertise et la technologie de pointe sont déterminants pour le succès de l'opération. Mais la confiance que vous devez avoir dans votre médecin est tout aussi importante.

Afin de choisir le chirurgien le plus approprié et le bon hôpital parmi l'abondance des offres, il est utile de jeter un coup d'œil aux faits décisifs :

  1. Combien de fois cette opération a-t-elle été pratiquée ? Ce nombre peut être déterminé en partie à l'aide des statistiques hospitalières officielles ou des statistiques publiques fédérales.
  2. La spécialité sur laquelle vous souhaitez obtenir un deuxième avis est-elle un point central dans l'hôpital de votre choix ? Existe-t-il des publications nationales et internationales, c'est-à-dire des publications de vos propres résultats dans des revues scientifiques publiques ?
  3. Existe-t-il une preuve objective de la qualité, telle qu'une certification officielle de centre tumoral ou de centre vertébral ?
  4. Le chirurgien et l'hôpital ont-ils également été recommandés par d'autres patients ?

Aujourd'hui, offrir un deuxième avis est un critère de qualité nécessaire pour être considéré comme un centre de traitement spécialisé.

À l'Inselspital, nous sommes très heureux de vous fournir des conseils et un soutien. Prenez rendez-vous avec nous à la polyclinique neurochirurgicale ou pendant les heures de consultation du médecin en chef.

Prendre rendez-vous